Problèmes du cuir chevelu : quelle maladie ?

Quelles sont les maladies du cuir chevelu ?

Le cuir chevelu est une partie très sensible de notre corps. Elle est sujette à de nombreuses agressions au quotidien telles que l’utilisation de shampoings aux composants chimiques, de colorations et de brossages agressifs notamment.

Ainsi, de nombreux facteurs peuvent entrainer la réaction du cuir chevelu à ces agressions. Cela peut se traduire de différentes formes : par l’inflammation du cuir chevelu, la perte de cheveux, l’apparition de pellicules et squames, etc. On parle alors de maladie du cuir chevelu.

Il existe plusieurs maladies du cuir chevelu avec des symptômes bien distincts : alopécie, psoriasis du cuir chevelu, dermatite séborrhéique, teigne,…

Cependant, toutes représentent la même gène pour le patient qui en souffre : aspect inesthétique, mal-être, démangeaisons et désagréments au quotidien.

Les maladies du cuir chevelu se classent en 3 parties : les maladies inflammatoires, les maladies infectieuses et les maladies non infectieuses.

 

Quelles sont les maladies inflammatoires ?

Les maladies inflammatoires sont caractérisées par une inflammation provoquée par la réaction du système immunitaire face à une agression interne ou externe des tissus. Elles ne sont pas contagieuses.

On retrouve principalement : le psoriasis du cuir chevelu, la dermatite séborrhéique, le lichen plan pilaire et le lupus érythémateux discoïde.

 

Le psoriasis du cuir chevelu

squames-psoriasisComment reconnaître un psoriasis du cuir chevelu ? Et quelles en sont les causes ?

Le psoriasis du cuir chevelu est une maladie auto-immune et une maladie inflammatoire chronique de la peau. Il touche 2% à 5% de la population mondiale.

80% des personnes atteintes de psoriasis sont d’ailleurs touchées par le psoriasis du cuir chevelu.

C’est une maladie qui concerne aussi bien les adultes que les enfants, avec de premières apparitions constatées autour de 15 ans environ.

Le psoriasis du cuir chevelu est causé par un renouvellement cellulaire accéléré et excessif. Les cellules de l’épiderme s’accumulent alors en trop grande quantité ce qui forme des squames. Par ailleurs, le psoriasis du cuir chevelu correspond à une forme de psoriasis en plaque.

Cette maladie du cuir chevelu se caractérise par l’apparition de lésions cutanées squameuses (présence de croûtes blanches et de peaux mortes sur le cuir chevelu) et la présence de plaques rouges.

Le psoriasis des cheveux apparait principalement dans le haut de la nuque, à la base du crâne et derrière les oreilles.

Les personnes souffrant de psoriasis du cuir chevelu sont généralement sujettes à de fortes démangeaisons. De plus, il peut également provoquer une chute des cheveux voire conduire à une alopécie cicatricielle dans certains cas.

Le psoriasis du cuir chevelu évolue par poussées ou par crises déclenchées par tout geste considéré comme une agression :

  • brossage trop intensif
  • eau trop chaude
  • grattage vigoureux

En cause : un dérèglement du système immunitaire qui peut être provoqué par un fort stress, un choc émotionnel ou des problèmes digestifs. Il peut aussi être lié à une réaction allergique suite à la prise de médicament par exemple.

 

Comment soigner et traiter le psoriasis du cuir chevelu. Venir à bout des plaques et des squames ?

Le psoriasis ne se guérit pas. Il est néanmoins possible de le soulager grâce à des produits adaptés et efficaces. Il existe en effet différents shampoings et traitements naturels pour tenter de lutter contre le psoriasis.

Le shampoing dermatologique Pso Natura, naturel à 99%, en est un bon exemple. Ce shampoing est formulé sans eau et l’ingrédient principal est l’huile de Carapa procera. Il permet de soulager efficacement les démangeaisons et cela dès la première application. Il contribue également à éliminer l’inflammation, à assainir le cuir chevelu et à faire disparaitre les squames. Ce shampoing s’utilise en cure d’une quinzaine de jours puis en entretien pour tenir à distance les nouvelles poussées de psoriasis.

 

La dermite ou dermatite séborrhéique

Eczema-cuir-cheveluC’est quoi la dermite séborrhéique ?

La dermatite séborrhéique, aussi appelée dermite séborrhéique, est une maladie inflammatoire et chronique du cuir chevelu, et plus particulièrement de la peau.

Cette maladie du cuir chevelu est fréquente avec 1 à 3% de la population qui en souffre.

Cet eczéma du cuir chevelu est provoqué par la présence d’une levure que l’on retrouve sur le cuir chevelu et qui s’active en cas d’excès de sébum. La multiplication anormale de ce champignon entraine alors une inflammation du cuir chevelu.

Il en résulte des plaques rouges, des démangeaisons, des éruptions cutanées et des pellicules grasses nommées squames.

L’eczéma du cuir chevelu est une maladie qui touche les adultes mais aussi les enfants. Chez les plus jeunes, la dermite séborrhéique apparait sous la forme de croûtes de lait.

La dermatite séborrhéique évolue par poussée. Outre un excès de sébum, d’autres facteurs stimulent l’eczéma du cuir chevelu comme le stress ou une allergie.

 

Comment calmer les démangeaisons et traiter l’eczéma du cuir chevelu ?

Le traitement de la dermite séborrhéique passe par l’utilisation de shampoings et de lotions adaptés contenant un antimycosique qui permet d’agir sur les levures. Il est également recommandé d’utiliser des shampoings avec des PH adaptés afin de réguler l’excès de sébum et d’apaiser les démangeaisons.

Les traitements proposés sont généralement les mêmes traitements que ceux utilisés pour soulager le psoriasis. Ainsi, le shampoing dermatologique Pso Natura est recommandé au même titre que pour le traitement du psoriasis. Il permet d’assainir rapidement et efficacement le cuir chevelu, sans l’assécher, et de calmer les démangeaisons. Enfin, il aide à limiter la prolifération de la levure à l’origine de l’inflammation du cuir chevelu.

 

Le lichen plan pilaire

Le lichen plan pilaire est maladie inflammatoire du cuir chevelu et plus globalement de la peau. Elle est relativement rare et son origine est pour le moment inconnue.

Cette maladie chronique touche plus souvent les femmes que les hommes et apparait autour de 40 ans.

Le lichen plan survient principalement à la suite d’un choc psychoaffectif ou à la prise de certains médicaments. Il peut également être dû à un dérèglement du système immunitaire.

Il se caractérise par des lésions sur la peau qui provoquent des sensations de brûlure et de fortes démangeaisons, ainsi que par une chute des cheveux dû à une inflammation du follicule pileux.

Cela entraine :

  • des plaques rouges, caractéristiques d’une alopécie
  • la formation de cicatrices sur le cuir chevelu
  • un épaississement de la peau

Le lichen plan pilaire est une forme d’alopécie cicatricielle, ce qui signifie que la perte de cheveux est définitive. Les plaques d’alopécie peuvent être localisées ou diffuses selon les cas.

Par ailleurs, le développement de cette maladie est imprévisible. La progression peut être lente ou rapide et il peut disparaitre avec le temps.

Il n’existe pour le moment pas de traitement curatif. Seulement des traitements pour tenter d’arrêter ou de ralentir la progression du lichen plan pilaire, tels que des corticoïdes. La greffe de cheveux peut également être une option pour tenter d’améliorer la qualité de vie et de soulager le mal-être des personnes qui en sont touchées.

 

Le lupus érythémateux discoïde

Le lupus érythémateux discoïde est une maladie chronique auto-immune relativement rare. Elle touche particulièrement la peau du visage et le cuir chevelu.

Les femmes entre 15 et 30 ans sont les plus affectées par le lupus.

Il se distingue par l’apparition de plaques rouges circulaires au niveau du crâne et en forme d’ailes de papillon sur le visage. Le follicule pileux ne peut alors plus se développer ce qui entraine une inflammation et engendre une chute des cheveux.

En l’absence de traitement, cette maladie peut laisser des cicatrices sur le cuir chevelu et conduire à une alopécie définitive.

Le lupus érythémateux discoïde résulte d’une anomalie biologique.

Certains facteurs peuvent favoriser son apparition :

  • une prédisposition génétique
  • des facteurs hormonaux
  • l’influence de l’environnement (tabac, exposition au soleil, stress,…)
  • une grossesse
  • ou encore la prise de certains médicaments.

Les personnes les plus susceptibles de développer un lupus sont celles atteintes d’une autre maladie auto-immune ou celles dont un membre de la famille souffre d’un lupus.

Il n’est pour le moment pas possible de guérir le lupus mais il existe des traitements afin stabiliser la maladie, en réduisant l’inflammation, et d’éviter des cicatrices définitives. Cela se fait majoritairement par la prescription de corticoïdes. Pour cela, il est nécessaire de consulter rapidement afin de poser un diagnostic et d’obtenir un traitement adapté.

 

Quelles sont les maladies infectieuses ?

Les maladies infectieuses sont souvent contagieuses, il faut donc agir rapidement, dès l’apparition des premiers symptômes. Prendre rendez-vous chez un spécialiste. Il saura vous prescrire le traitement adapté afin de vous en débarrasser et de ne pas transmettre la maladie à d’autres personnes.

La teigne

La teigne est une maladie du cuir chevelu très contagieuse. Elle est provoquée par un champignon, nommé dermatophyte, qui provoque des plaques rouges de forme circulaire sur le cuir chevelu et qui endommage les cheveux, entrainant ainsi leur perte. Cette infection cutanée fongique touche particulièrement les enfants.

La teigne se transmet par un contact direct avec une personne ou un animal contaminé, ou par contact indirect avec, par exemple, une brosse, un peigne, des vêtements, une serviette ou des poils d’animaux.

Pour lutter contre la teigne il est nécessaire d’utiliser des antifongiques. Plusieurs traitements sont possibles : à appliquer localement ou administrés par voie orale. Il est également possible de lutter contre la teigne grâce à des méthodes naturelles antifongiques, en utilisant de l’huile essentielle de lavande par exemple.

Chez les enfants la repousse des cheveux se fera ensuite naturellement.

poux La pédiculose du cuir chevelu

La pédiculose du cuir chevelu est une infection parasitaire à poux très fréquente et très contagieuse. Elle touche particulièrement les enfants en collectivités (écoles, centres aérés, crèches,…).

Les poux se transmettent lors des contacts rapprochés et des jeux entre enfants, mais aussi par l’échange de casquettes, d’écharpes ou de bonnets. Les cheveux longs non attachés représentent également un facteur risque important.

La pédiculose est causée par des poux qui s’installent sur le cuir chevelu, se reproduisent et piquent pour sucer le sang. Cela provoque des démangeaisons intensives du cuir chevelu mais aussi des boutons, situés principalement dans la nuque.

Afin de lutter contre cette infection, il est recommandé d’utiliser des insecticides pour le cuir chevelu et de bien désinfecter et décontaminer les brosses, la literie et les vêtements de la personne infectée.

Le pityriasis du cuir chevelu

Le pityriasis est un champignon présent naturellement sur le cuir chevelu. Néanmoins, il peut se déclencher

  • en cas de stress, de surmenage
  • de perturbation hormonale
  • de troubles digestifs
  • par l’utilisation de certains produits cosmétiques
  • ou encore en cas de transpiration excessive du cuir chevelu.

Cette infection du cuir chevelu est fréquente et s’apparente à une mycose mais elle n’est pas contagieuse.

Le pityriasis perturbe la régénération des cellules. Elle accélère leur reconstitution naturelle. Elles s’accumulent. Ainsi elles viennent former des squames et des pellicules sur le cuir chevelu. La desquamation du cuir chevelu est une des principales caractéristiques du pityriasis, cela correspond à la perte de morceaux de peaux mortes, de fines pellicules.

Cependant, le pityriasis ne démange que rarement et ne laisse pas de traces ou de rougeurs sur le cuir chevelu.

La folliculite

La folliculite est une inflammation qui touche le follicule pileux. Elle est provoquée par la présence de bactéries qui pénètrent le cuir chevelu.

La folliculite est généralement liée à une infection provoquée par la bactérie du staphylocoque doré. Mais elle peut aussi être liée à un virus, à un champignon, voire à une inflammation des poils incarnés.

Elle s’apparente à un bouton, principalement centré autour d’un poil, qui forme une boule rouge, douloureuse au toucher et remplit de pus. Elle s’accompagne également de démangeaisons.

La folliculite n’est, dans la plupart des cas, pas contagieuse. Cependant, il y a un risque de propagation dans le cas de l’utilisation de jacuzzi ou de bains à remous. Il est également déconseillé de partager sa serviette ou son rasoir.

 

Quelles sont les maladies non infectieuses ?

Les maladies non infectieuses sont des maladies héréditaires ou causées par un stress. Elles ne sont donc pas contagieuses.

Alopécie perte de cheveuxL’effluvium télogène

L’effluvium télogène se caractérise par une chute de cheveux diffuse et abondante. La perte de cheveux est en effet plus rapide que la repousse ce qui provoque des trous dans la chevelure. Cette maladie peut toucher autant les hommes que les femmes, peu importe leur âge.

On distingue deux formes à cette maladie :

Aigue : Lorsque la chute est brutale et rapide. Cela se produit généralement à la suite d’un élément déclencheur.

Chronique : Lorsque les chutes fluctuent sur plusieurs années et sont parsemées de repousses. Un effluvium télogène est dit chronique lorsque la perte des cheveux dure plus de 6 mois.

La cause peut venir d’un choc émotionnel, d’une grossesse, d’un état de stress, d’un traitement médicamenteux ou encore de fortes fièvres.

Par ailleurs, il n’est pas anormal de souffrir d’un effluvium télogène aigu physiologique saisonnier, à la saison du printemps ou de l’automne. C’est lorsque l’alopécie aigue devient chronique qu’elle est considérée comme anormal. Elle relève alors bien souvent de causes endocriniennes ou métaboliques.

L’effluvium télogène est dans la plupart des cas réversible. Néanmoins, il faut en moyenne attendre 1 an pour que la repousse soit complète.

Le traitement pour cette maladie du cuir chevelu repose sur l’utilisation de produits antichute et la prise de vitamines.

Pelade du cuir cheveluLa pelade

La pelade est aussi nommée alopécie en plaques. C’est une maladie auto-immune qui provoque une chute complète des cheveux ou des poils sur des petites zones du corps. En effet, il s’agit d’une déficience des follicules pileux, ces derniers cessent de se renouveler ce qui provoque une chute des cheveux.

La pelade se caractérise par une perte de cheveux subite. Au-delà du cuir chevelu, elle peut également toucher la barbe, les sourcils ou encore les cils.

Elle débute généralement par l’apparition de plaques sans cheveux qui se propagent petit à petit, formant ainsi des plaques de calvitie sur le crâne. Les cheveux peuvent ensuite repousser mais il arrive qu’une nouvelle chute apparaisse au fil du temps. La pelade est différente pour chaque personne, elle peut être plus ou moins sévère et plus ou moins fréquente.

La pelade peut être causée par différents facteurs dont :

  • un stress important
  • un déficit du système immunitaire
  • des facteurs psychologiques ou encore génétiques.

Le traitement pour la pelade repose sur l’utilisation de dermocorticoïdes en crème ou en gel. Il est également possible d’avoir recours à la chirurgie avec la pose d’implants capillaires.

Il est important pour les personnes qui en souffrent d’être accompagné psychologiquement.

Par ailleurs, c’est une maladie qui n’est pas irréversible, les patients peuvent donc espérer une repousse complète.

La pseudo-pelade

La pseudo pelade est une forme d’alopécie du cuir chevelu qui touche aussi bien les adultes que les enfants.

A l’inverse de la pelade, la pseudo-pelade est cicatricielle. Cela signifie que la perte de cheveux est irréversible. Les racines sont détruites, la repousse n’est donc pas possible.

Cette maladie se caractérise par une alopécie lente qui se forme sur des petites surfaces du cuir chevelu. On l’observe principalement sur le dessus du crâne. La pseudo-pelade mène à une alopécie définitive.

Les causes soulevées sont souvent à caractère psychologique ou émotionnel.

Par ailleurs, les plaques de pseudo-pelade peuvent être liées au stade cicatriciel de certaines maladies comme le lupus érythémateux chronique ou encore le lichen plan pilaire.

Cependant, des traitements existent afin de ralentir ou de bloquer l’évolution de la pseudo-pelade.

 

TrichotillomanieLa trichotillomanie

La trichotillomanie est un trouble du comportement. Elle se caractérise par une envie répétée et inconsciente de s’arracher les cheveux ou les poils du corps de façon compulsive.

Ce phénomène peut entrainer une alopécie de certaines zones du cuir chevelu.

Elle survient principalement chez les enfants mais peut aussi apparaitre chez les adultes, dans ce cas-là il s’agit davantage d’un trouble psychologique lié au stress ou à un mal-être.

La trichotillomanie révèle généralement un problème affectif et aurait des origines neurologiques et génétiques.

Les personnes atteintes par cette maladie le font généralement soit par réflexe, soit pour soulager une angoisse ou une tension.

Cependant, les conséquences qui en découlent (aspect inesthétique, conséquence psychologique) aggravent le problème sous-jacent en accentuant le mal-être du patient.

Le traitement le plus efficace pour cette maladie est de suivre une thérapie cognitivo-comportementale (TCC).

Conclusion sur les maladies du cuir chevelu

Les maladies du cuir chevelu sont variées et nombreuses. Elles nécessitent une consultation médicale afin de poser un diagnostic et de suivre un traitement approprié. Par ailleurs, elles entachent le bien être de milliers de personnes au quotidien. Il est donc important pour toutes les personnes qui en souffrent de se sentir soutenue et d’être accompagnées, si elles le souhaitent, par un suivi psychologique.

 

Sources :

Association France Psoriasis

Lichen plan pilaire – Sfdermato

Poux – symptômes, causes, traitements et prévention – VIDAL

Pelade : quelle en est la cause ? | Livi

Chute de cheveux – symptômes, causes, traitements et prévention – VIDAL

 

Voir aussi :

Les rendez-vous chez le coiffeur en cas de psoriasis

5 gels douches et savons pour le psoriasis